Enquête de santé publique post-attentats du 13 novembre 2015 (ESPA 13-Novembre) : trouble de santé post-traumatique, impact psychologique et soins, premiers résultats concernant les civils - Centre de recherche en Épidémiologie et Santé des Populations Access content directly
Journal Articles Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire - BEH Year : 2019

Public health survey after the 13 November 2015 terrorIST attacks (ESPA 13 November): post-traumatic stress disorder, psychological impact and care, first results concerning civilians

Enquête de santé publique post-attentats du 13 novembre 2015 (ESPA 13-Novembre) : trouble de santé post-traumatique, impact psychologique et soins, premiers résultats concernant les civils

Abstract

Eight to 11 months after the terrorist attacks of November 2015 Santé publique France launched a post-attack public health survey between 7 July and 10 November 2016. The study targeted persons whose exposure corresponded to DSM-5 criterion A (exposure to death or to severe injuries) for PTSD. Its objectives were to assess the psychological impact of these attacks on responders and the mental health care use by these persons. This article presents the preliminary results regarding civilian victims (except health care and rescue staff) who participated in the study. The study was announced to the concerned population via media campaigns, victims' associations, victims’ support associations, voluntary medical relays, and visits to cafés and residents adjacent to the terrorist attacks. Volunteers had to respond to a web-questionnaire available on “Santé publique France” website. After having answered an inclusion questionnaire, participants were asked questions on socioeconomic characteristics, previous trauma and mental health history, mental health (PTSD checklist for DSM-5 (PCL-5) Hospital anxiety and depression scale (HAD), Prigerson’s Inventory of complicated grief (ICG), using standard thresholds for each scale), health care utilization, exposures to the attacks, losses and life consequences. The impact was significant with a likely post-traumatic stress disorder (PTSD) for 54% of direct (directly targeted, injured) victims exposed, 27% of on-site witnesses and 21% of nearby witnesses. For the bereaved (ie persons who lost a person whom they considered close) without any other exposure, the prevalence of the probable PTSD was 54%. A possible complicated mourning (score greater than 25 on the Prigerson questionnaire) was observed in 66% of these mourners. Of those with probable PTSD, 46% reported not having regular treatment with a psychologist or doctor. This proportion was higher for witnesses on site et nearby (63%) and for the mourners with no direct exposure (46%) than for the people directly threatened (33%). These initial results suggest a need to strengthen and expand access to medium-term health care.
Huit à 11 mois après les attentats de novembre 2015, Santé publique France a lancé, entre le 7 juillet et le 10 novembre 2016, une Enquête de santé publique post-attentats. Cette enquête par web-questionnaire et basée sur une participation volontaire concernait la population dont les expositions répondaient au critère A du trouble de stress post-traumatique (TSPT) tel que défini dans le DSM-5 (exposition à la mort ou à une blessure grave). Ses objectifs étaient d’estimer l’impact psychologique et de mieux connaître l’utilisation des dispositifs de soins et les facteurs associés à cette utilisation. Cet article présente les premiers résultats concernant les membres de la population civile (hors personnel intervenant et soignant) ayant participé à cette enquête. La population concernée a été informée de l’étude via les médias, les associations de victimes, les associations d’aide aux victimes, les relais médicaux volontaires ainsi que grâce à des visites aux cafés et auprès des résidents adjacents aux lieux d’attentats. Les volontaires devaient remplir un questionnaire d’inclusion sur le site Internet de Santé publique France, puis accédaient à un questionnaire épidémiologique. Celui-ci renseignait sur leurs caractéristiques sociodémographiques, leurs antécédents psychologiques, leur exposition aux attaques et à leurs conséquences, leur santé mentale – PTSD Checklist for DSM-5 (PCL-5), Hospital Anxiety and Depression scale (HAD), Prigerson’s Inventory of Complicated Grief (ICG) – et leur utilisation des dispositifs de soins médico-psychologiques. L’impact était important, avec un trouble de stress post-traumatique (TSPT) probable pour 54% des menacés directs (directement visés, blessés), 27% des témoins sur place et 21% des témoins à proximité. Pour les endeuillés (c’est-à-dire les personnes ayant perdu une personne qu’elles considéraient comme proche) sans autre exposition, la prévalence du TPST probable était de 54%. Un possible deuil compliqué (score supérieur à 25 au questionnaire de Prigerson) était observé chez 66% de ces endeuillés. Parmi les personnes atteintes d’un TSPT probable, 46% déclaraient ne pas avoir engagé de traitement régulier avec un psychologue ou un médecin. Cette proportion était plus importante pour les témoins sur place et à proximité (63%) et pour les endeuillés non exposés directement (46%) que pour les menacés directs (33%). Ces premiers résultats suggèrent un besoin de renforcer et d’élargir le dispositif d’accès aux soins à moyen terme. Cette étude est partie intégrante du Programme 13-Novembre, financé par le Programme investissements d'avenir via l'Agence nationale de la recherche. Pour plus d'informations : www.memoire13novembre.fr.
Fichier principal
Vignette du fichier
2018_38-39_2.pdf (371.39 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03949988 , version 1 (21-01-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03949988 , version 1

Cite

Philippe Pirard, Yvon Motreff, Céline Lavalette, Stéphanie Vandentorren, Groupe Treize-Novembre, et al.. Enquête de santé publique post-attentats du 13 novembre 2015 (ESPA 13-Novembre) : trouble de santé post-traumatique, impact psychologique et soins, premiers résultats concernant les civils. Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire - BEH, 2019, 38-39, pp.747-55. ⟨hal-03949988⟩
135 View
147 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More