“Toutes les directions sont incertaines et combattues” : les peintres, les critiques et l’imposition de la bataille romantique - Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis Access content directly
Journal Articles Sociétés & Représentations Year : 2015

“Toutes les directions sont incertaines et combattues” : les peintres, les critiques et l’imposition de la bataille romantique

Séverine Sofio

Abstract

Dans les années 1820-1830, la critique devient une pratique non seulement légitime, au carrefour des espaces artistique, littéraire, politique et journalistique, mais aussi relativement homogène dans les formes qu'elle prend, dans le profil de ceux qui la pratiquent ou dans ses supports. C'est aussi le moment où l'on voit à l'oeuvre, pour la première fois, son extraordinaire force de prescription. On revient ainsi dans cet article sur les évolutions croisées des espaces journalistique, littéraire et artistique qui ont fait converger, temporairement, les intérêts d'une génération de critiques et de peintres dans le contexte d'un monde de l'art déboussolé par la fin de l'École de David. Pour rendre lisibles les enjeux du Salon, les critiques, issus de l'espace littéraire, ont importé dans le domaine des beaux-arts la grille de lecture de la - bataille romantique - et imposé ainsi une lecture binaire des controverses qui structurent alors le monde de la peinture. La fortune critique de cette dialectique - classique versus romantique - dans l'appréhension de l'art de cette période est telle qu'elle a durablement marqué l'histoire de l'art et fonctionne encore parfaitement aujourd'hui.
No file

Dates and versions

hal-02407229 , version 1 (12-12-2019)

Identifiers

Cite

Séverine Sofio. “Toutes les directions sont incertaines et combattues” : les peintres, les critiques et l’imposition de la bataille romantique. Sociétés & Représentations, 2015, 40, pp.163-182. ⟨10.3917/sr.040.0163⟩. ⟨hal-02407229⟩
54 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More